Médias Italie: La Rai et les Bimbos

Le service public italien de télévision, la Rai, s’apprête à créer un observatoire chargé de lutter contre les stéréotypes sexistes qui envahissent le petit écran.

Une télévision commerciale bien connue pour transmettre une image peu glorieuse des femmes… Le rôle fétiche de ces dernières ? Sourire, au mieux rire, et se trémousser en musique aux côtés d’un présentateur émoustillé. Leur « uniforme » : un décolleté plongeant sur des seins siliconés, assorti d’une robe aussi courte que possible dévoilant des jambes longilignes. Ces fameuses veline – élues sur un concours de déhanché pendant l’été – accaparent les programmes télévisés du début de soirée.

À croire qu’il n’existe pas de femmes écrivains, ni chercheurs, ni scientifiques… Les émissions culturelles ou politiques font en effet la part belle aux hommes. Dans ses quatorze émissions, Che tempo che fa a reçu 44 invités hommes contre 5 femmes seulement. Annozero a accueilli 66 invités hommes pour 11 femmes.

L’initiative vient d’Emma Bonino, vice-présidente du Sénat et présidente de l’association Pari e dispare ; elle a reçu le soutien de nombreux parlementaires, associations et journalistes.

Lien : http://www.youtube.com/watch?v=DLuI09NK4EE

Marie-Astrid ROY -EGALITE

image_pdfimage_print