Culture « Philo mène la danse »

Il s’appelle Philo, il a 9 ans et il déteste jouer au foot !

Philo a une passion, la danse. Alors, à la rentrée, quand la maîtresse « qui a des cheveux rouges, des colliers en bois et des tongs à coccinelles » annonce à la classe que « cette année, c’est danse », il est ravi. Pour lui le foot , dont il ne connaît même pas les règles, c’est l’enfer de la virilité. En plus, il se se trouve ridicule dans son short fluo.

Alors comment faire quand tous les copains trouvent que la danse c’est pour les filles et que c’est nul ? Et quand même son père a du mal à admettre que son fils ne se conforme pas à l’image type du petit garçon fana de foot, de taekwondo ou de paint ball, tous ces trucs de mec ?

Il faudra du courage à Philo pour assumer son désir ! Mais peut-on lui résister lorsqu’on le voit parler de sa passion avec des étoiles dans les yeux ?

« Philo mène la danse » où comment casser les stéréotypes avec un humour qui ferait rire le pire des machos !

Philo mène la danse (Mayana Itoïz et Sandrine Vidal – Ed talents Hauts  2010)

image_pdfimage_print