Chroniques Les amoureux de Ninjette

Ninjette, depuis qu’elle va à l’école, a des amoureux. Deux. Et une amoureuse aussi, parce qu’il ne faut pas se priver. Ses amoureux, il y en a un permanent : appelons-le Roméo. Roméo et Ninjette, c’est une histoire qui dure depuis plusieurs années. C’est un grand blond, qui la dépasse d’une bonne tête et fait le malin. Elle, elle l’attrape par le col de sa chemise – soit au-dessus de sa tête à elle – et elle le secoue quand il ne fait pas ce qu’elle veut.
Et puis il y a un amoureux tournant, en fonction du moment. Aux dernières nouvelles, après la fin de Rodrigo, c’était Julio. Oui, ma fille a un faible pour les prénoms  en –o.

L’autre soir, Ninjette rentre de l’école furax. Rouge de rage sous les couettes. Indignée au point d’en perdre le souffle. Bouillonnante. Impossible d’avaler un verre de lait avant d’avoir exprimé sa colère :
Ninjette : « Maman ! Tu sais ce qu’il m’a fait Julio ? »
Moi : « Non ma chérie, dis-moi. » (oula, ce doit être grave)
Ninjette : « JULIO, il a fait JULIO, qu’il M’A APPELÉE SA PRINCESSE JULIO ! Tu te rends compte ? »
Moi : ???
Ninjette : « Moi je suis la princesse de personne d’abord ! Et je suis pas une princesse. Je suis une princesse seulement si je veux. Et puis, je suis une méchante princesse, qui lance des boules de feu. Et puis, SI JE VEUX, je suis aussi une gentille princesse. Mais je lance des boules de feu quand même ! »
….
Ninjette : « Julio, c’est plus mon amoureux, voilà. »

Myriam Houssay-Holzschuch

image_pdfimage_print