Brèves Pour la Clef, pas de réforme de la Tunisie sans les femmes

La Coordination française pour le lobby européen des femmes (Clef), qui regroupe plus de 80 associations féminines et féministes, apporte son soutien à l’Association tunisienne des femmes démocrates et à l’ensemble des associations engagées, en Tunisie ou dans la diaspora, dans la réforme de leur pays.

La Clef demande une participation politique plus importante des femmes – 3 femmes ministres ou secrétaires d’Etat sur 41 seulement sont nommées dans le gouvernement provisoire de Mohamed Ghannouchi – et que leurs droits soient protégés notamment en matière de citoyenneté, d’IVG et de port du voile.

Alors que la résolution 1325 du conseil de sécurité de l’ONU, adoptée le 31 octobre 2000, demande aux pays en crise d’associer les femmes à la résolution des conflits, l’association portera ces messages fin février à New York lors de la 55e réunion relative au statut du droit des femmes.