Brèves L’Association des Tunisiens de France dit non à l’extrémisme en Tunisie

Dans un communiqué daté du 21 février, l’ATF dénonce certains actes violents ou d’intolérance commis en Tunisie. « A peine un mois après le déclenchement de la révolution tunisienne pour la démocratie et contre la dictature, des bandes d’extrémistes et d’intégristes ont entrepris de semer la haine, la discorde et l’intolérance dans notre pays. Depuis une semaine, ces bandes multiplient les coups de force pour tenter d’imposer leur vision totalitaire et obscurantiste à la société tunisienne »
L’association signale notamment des slogans hostiles aux femmes lors de la marche pour l’égalité et la citoyenneté du 29 janvier, une manifestation et des slogans racistes devant la synagogue de Tunis le 14 février, et l’assassinat d’un prêtre dans la banlieue de Tunis le 18 février.

L’association rappelle que « la révolution tunisienne est la révolution d’un peuple épris de liberté qui lutte pour la démocratie et le respect de la dignité de tous les individus et qui veut construire une société à son image, démocratique, tolérante et ouverte aux progrès ».

image_pdfimage_print