Brèves La Clef s’indigne de propos de Chantal Brunel au nom de l’Observatoire de la parité

Dans l’édition de Marianne du 5 février, Chantal Brunel, présentée comme députée UMP et rapporteure de l’Observatoire de la parité, s’est exprimée en faveur de la réouverture des maisons closes.

Dans un communiqué daté du 24 février, la Clef (Coordination française pour le lobby européen des femmes) s’indigne de ces propos et estime que Chantal Brunel, libre de s’exprimer en son nom ou comme députée UMP sur les sujets relatifs aux droits des femmes, « dès lors qu’elle s’exprime en tant que rapporteure de l’Observatoire de la parité, ses prises de positions doivent au préalable être partagées par l’ensemble des membres de cette instance, dans laquelle siège la présidente de la Clef ».

La Clef, qui regroupe environ 80 associations en faveur de l’égalité des femmes et des hommes en France et en Europe, lutte notamment contre les violences faites aux femmes, dont la prostitution, et prône la pénalisation du recours aux services d’un-e prostitué-e par des amendes dissuasives.