Brèves Les pères italiens vont enfin pouvoir pouponner

Dans quelques mois, les jeunes pères italiens auront eux aussi le droit de rester à la maison après la naissance de leur enfant, tout comme leurs homologues européens. La proposition de loi imposant un congé de paternité obligatoire devrait être discutée le mois prochain devant le Parlement. Jusque-là, i padri ont droit à un congé, mais uniquement en cas de décès ou d’infirmité de la mère, ou si le nouveau-né leur est exclusivement confié.

Pour transposer la directive européenne et aligner la loi italienne sur celle de la plupart des voisins européens, la proposition de loi prévoit quatre jours consécutifs de congé rémunérés à 100 % à prendre dans les trois premiers mois suivant la naissance de l’enfant. Autre nouveauté : le congé maternité pourrait être transféré au père quelque soit le statut de la mère.

De quoi permettre aux femmes de rester dans le monde du travail. Ou du moins de familiariser très vite les jeunes pères au changement des couches.

image_pdfimage_print