Révolutions arabes : quels enjeux pour les femmes ? Une grande victoire : la parité sur les listes électorales est votée en Tunisie

C’est une avancée majeure pour la participation des Tunisiennes à la vie politique. Le 11 avril, la Haute Instance chargée de préparer l’élection de l’Assemblée constituante tunisienne le 24 juillet prochain a adopté à une très grande majorité l’article du code électoral concernant la parité sur les listes électorales. Grâce à ce vote, toutes les listes devront impérativement être paritaires et faire figurer en alternance des candidats hommes et femmes. L’article prévoit également que toute liste qui ne respecterait pas cette parité serait invalidée.

Sophie Bessis, secrétaire générale adjointe de la Fédération des ligues des droits de l’Homme (FIDH) et membre de la Haute Instance pour la sauvegarde de la révolution, de la réforme politique et de la transition démocratique, jointe par téléphone se réjouit de cette décision : « Nous avons remporté une grande victoire. C’est une grande première dans le monde arabe et même ailleurs. Les femmes ont participé à la révolution, sur le même pied d’égalité, elles participeront désormais à forger l’avenir politique de la Tunisie. »
Pour elle, avec une forte représentation des femmes dans la prochaine Assemblée constituante, l’égalité totale des sexes pourrait être inscrite dans la nouvelle constitution du pays.

Ecouter Sophie Bessis (son réalisé par la FIDH)

EGALITE avec la FIDH


image_pdfimage_print