Mixité professionnelle : une utopie ? « Mon père est femme de ménage, ma mère mécanicienne… »

Une secrétaire, un directeur, une infirmière, un médecin, un garagiste, une assistante maternelle… La moitié des emplois occupés par les femmes (50,6 %) sont concentrés dans 12 des 87 familles professionnelles (*)… A tel point que la féminisation ou masculinisation de certains emplois semble incongrue.

Eh oui ! des femmes sont conceptrices d’essais aéronautiques et des hommes assistants maternels. Elle est tellement incongrue que masquée, comme on l’a vu avec la transformation des « femmes de ménages » en « techniciens de surface », ou les longs débats lors de l’arrivée des hommes dans la profession de sage-femme.

Les appellations ne sont pas neutres. La façon dont les professionnel-le-s se présentent, non plus. Certaines femmes mettent un point d’honneur à conserver une appellation masculine lorsqu’elles évoluent dans un univers masculin. Pour être mieux acceptées par leurs pairs ? Certains hommes, au contraire, clament haut et fort leur titre au masculin comme les découvreurs d’un nouveau monde. Pour être mieux acceptés par leurs pères ?

Derrière les titres de ces fonctions se cachent d’autres difficultés, des inégalités même ! – de statuts, de conditions de travail, d’évolution de carrières, de salaires. Ce qui n’est pas nommé, n’est pas vu, n’existe pas.

Mais en ouvrant les yeux, on se rend compte alors de la souffrance générée, différente pour les femmes ou les hommes, mais réelle, mais aussi des talents qui ne sont pas exploités, empêchant l’épanouissement personnel et professionnel des individus, limitant la productivité des entreprises. Quel gâchis !

Pourtant, il existe pour les entreprises qui voudraient s’engager dans cette voie, des aides nationales comme les « contrats mixité » ou des aides locales des conseils généraux ou régionaux.

La mixité n’est pas seulement un enjeu personnel pour les salarié-e-s, un enjeu économique pour les entreprises mais aussi un enjeu de société parce qu’elle interroge les rôles joués par les femmes et les hommes, ces rôles stéréotypés.
Témoignages de professionnel-le-s atypiques, paroles d’expert-e-s, initiatives… EGALITE vous propose des clés pour libérer tous ces talents en sommeil !

EGALITE

(*) Chiffres-clés de l’égalité entre les femmes et les hommes – 2010, service des droits des femmes de la Direction générale de la cohésion sociale. Télécharger le PDF

Photo du module dossier : © Danièle Taulin-Hommell

image_pdfimage_print