Brèves Conseil national du numérique : les nouvelles technologies, c’est pas pour les filles !

La composition du Conseil national du numérique est vivement contestée et notamment par le Spiil (Syndicat de la presse indépendante de l’information en ligne), qui « regrette que ne figure […] aucun représentant des organisations professionnelles reconnues, ni des citoyens utilisateurs du numérique et aucun élu de la nation ».

A l’encontre du rapport remis fin février par Pierre Kosciusko-Morizet qui préconisait que les représentants soient élus, les conseillers sont tous nommés et, en outre, issus majoritairement des grandes industries d’internet.

Mais un autre message est clair : les femmes n’ont pas (ou peu) de compétences en matière de numérique. Deux seulement sont nommées sur les 18 membres du nouveau Conseil.