Brèves Des associations appellent le gouvernement à passer aux actes en matière d’égalité

A la suite de l’appel contre le sexisme signé par plus de 28 000 personnes, la Clef, le Planning familial, Osez le féminisme ! Et le réseau féministe Ruptures ont été reçues le 27 mai par Roselyne Bachelot-Narquin, ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale, en charge des droits des femmes et de la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Après cette entrevue, les quatre associations ont déploré dans un communiqué que les politiques menées par l’actuel gouvernement n’avaient fait qu’aggraver la situation des femmes, notamment concernant les retraites, et déclaré : « dans les semaines et mois qui viennent, nous jugerons sur les actes la volonté réelle de lutter contre le sexisme et de faire avancer les droits des femmes. »

Elles demandent des mesures rapides pour lutter contre le sexisme passant par des campagnes grand public, des moyens réels pour que la loi sur les violences faites aux femmes soit appliquée, un soutien financier maintenu aux associations de terrain. Elles souhaitent, d’autre part, des politiques publiques promouvant l’égalité entre les femmes et les hommes, notamment en appliquant les lois et décrets sur l’égalité professionnelle et la revalorisation de l’acte d’IVG.