Brèves Deux associations lèvent le voile sur le viol conjugal

Le Collectif féministe contre le viol vient de lancer la première campagne télévisée et internet contre le viol conjugal, qui sera diffusé aux heures de grande écoute. (Voir le clip sur Dailymotion)

Dans un communiqué du 13 juin, la Fédération nationale solidarité femmes (FNSF), quant à elle, déplore qu’« au moment où la question du harcèlement sexuel au travail et des agressions sexuelles soulève enfin un débat en France, le viol conjugal reste un tabou majeur ».

L’association livre l’analyse des appels reçu à son numéro d’appel destiné aux femmes victimes de violences conjugales : « Au 3919, en 2010, plus de 40 000 appels ont été traités, 5,3% des victimes ont déclaré des violences sexuelles, près de la moitié avait subi un viol conjugal. » La FNSF rappelle que le viol conjugal est « difficile à prouver, et lorsque c’est le cas, parce qu’il est associé aux violences physiques ou psychologiques mais aussi au « devoir conjugal », il n’est pas reconnu comme un crime – passible de la cour d’assises – mais « correctionnalisé » ».