Brèves La Ligue des droits de l’homme proteste contre la dissolution d’une association qui aidait les femmes victimes de violences sexuelles

Dans un communiqué du 11 juillet, La Ligue des droits de l’homme s’insurge contre la dissolution de l’association nantaise D’une rive à l’autre qui aidait les femmes victimes de violences sexuelles à mener des actions en justice et à se reconstruire. D’une rive à l’autre a du cesser ses activités par manque de subventions.

La Ligue des droits de l’homme tient à rappeler que le gouvernement n’a pas tenu ses engagements : « En 2010, année décrétée par le premier ministre  » année contre les violences faites aux femmes « , l’Etat a cessé de financer l’association. Malgré la création d’un comité de soutien, les mobilisations diverses et les interpellations, l’Etat a confirmé son désengagement. »