Culture Zaha Hadid, femme monumentale

Zaha Hadid est une architecte incontournable, le Time Magazine l’a classée cette année parmi les femmes les plus influentes du monde. En 2004, elle est la première femme lauréate du prix Pritzker, le « Nobel des architectes ». Née en 1959 à Bagdad, elle étudie les mathématiques à Beyrouth puis part à Londres faire des études d’architecture. Après avoir fait ses premiers pas à l’OMA (Office of Metropolitan Architecture) du Néerlandais Rem Koolhaas, elle ouvre sa première agence à Londres en 1979. Zaha Hadid développe son audace et son goût pour l’abstraction. A ses débuts, elle remporte de nombreux concours mais peu de projets aboutissent, on la surnomme « l’architecte de papier ».

Il lui faut attendre quinze ans après l’ouverture de sa première agence pour qu’un projet se réalise, le bâtiment de la caserne des pompiers de Weil am Rhein, en Allemagne. Aujourd’hui elle construit partout, les commandes s’enchaînent, du Caire à Abou Dhabi, en passant par Barcelone, Glasgow, Marseille, Istanbul.

Karl Lagerfeld, fervent admirateur de son travail depuis longtemps, lui demande de créer un écrin mobile pour des pièces contemporaines inspirées du sac matelassé Chanel. Zaha Hadid participe donc à ce mélange entre l’art et l’industrie du luxe. Son Mobile Art, inauguré à Hong Kong, accueille jusqu’à cent personnes par heure.

Par ses courbes élégantes et gracieuses en résine plastique et fibre de verre, sa forme organique, sa prise au sol, ce musée mobile raconte le style de cette architecte visionnaire. L’exposition est unique, sous forme de parcours, une véritable expérience sensorielle. On découvre des projections d’images sur des écrans déformés montrant les travaux en cours de son agence : des maquettes des tours et grandes structures construites pour de nombreux pays arabes du Golfe et du Moyen-Orient tels que la Nile Tower au Caire, en Egypte, le Abou Dhabi Performing Arts Center, la tour de la Banque d’Irak à Bagdad, mais aussi la Zhivopisnaya Tower à Moscou, le London Aquatic Center… En France, elle a conçu la tour de la CMA-CGM à Marseille et le bâtiment Pierre Vives pour le département de l’Hérault, actuellement en construction à Montpellier.

[nggallery id=33]

C’est la pratique sur ordinateur qui a permis à Zaha Hadid de mettre en forme son imaginaire et de concevoir de nouvelles formes en poussant la distorsion des lignes. L’arrivée de nouveaux types de béton a rendu possible la concrétisation de ses projets. Elle a bouleversé le monde de l’architecture. Plus de trente bâtiments dans le monde sont en cours de construction sous sa direction.

Plus qu’une exposition, le Mobile Art est une véritable installation où l’on pénètre pour comprendre le travail d’une agence dirigée par une femme d’exception qui a su booster l’architecture en œuvrant pour l’innovation.

Virginie Baldeschi – EGALITE

Mobile Art
Parvis de l’Institut du monde arabe
1, rue des Fossés-Saint-Bernard
Place Mohammed-V
PARIS 5e
01 40 51 38 38