Brèves Pour le comité de soutien à Nafissatou Diallo en France, DSK n’est pas innocenté

Dans un communiqué daté du 23 août, le comité Justice pour Nafissatou Diallo déplore « les commentaires inexacts et orientés » concernant l’abandon des procédures pénales à l’encontre de Dominique Strauss-Khan, et affirme que, loin de blanchir DSK, la levée des charges résulte « du constat que l’aléa du procès est tel que l’accusation n’a pas voulu s’exposer à un échec coûteux tant sur le plan financier que politique ».

Pour le comité, créé le 16 juin 2011 à l’initiative du Comité de soutien des Guinéens en France, la Coalition Against Trafficking of Women (CATW-Europe), la Commission pour l’abolition des mutilations sexuelles (CAMS), la Commission genre et mondialisation d’Attac, Femmes Solidaires, la Ligue du droit international des femmes, « la bonne ou mauvaise moralité [de la plaignante] n’a pas à interférer dans l’appréciation des faits objectifs d’agressions sexuelles, voire de viols, pas plus que la race ou la situation sociale ».

image_pdfimage_print