Brèves Le PS et le PG défendent l’enseignement du genre en classe de première

Dans un communiqué daté du 30 août, le parti socialiste demande de ne pas accéder à la demande des 80 députés UMP et du Nouveau centre (1) de retirer les manuels scolaires de SVT prévus pour la rentrée pour les classes de première L et ES. Ces ouvrages abordent en effet la théorie du genre.

Les signataires (2), qui estiment qu’il appartient aux autorités scientifiques de déterminer le contenu des manuels, ont déclaré : « Alors que le sexisme et l’homophobie sont encore responsables de nombreuses discriminations, de graves violences, d’importants malaises pouvant conduire à des tentatives de suicides, en particulier chez les jeunes, cette offensive de députés de droite est dangereuse ! Elle revient à remettre en cause un enseignement qui contribue à la lutte contre le sexisme, l’homophobie et les discriminations liées au genre. »

Pour le parti de gauche, « il n’était que grand temps que les manuels évoluent en ce sens, compte tenu de l’évolution des connaissances scientifiques sur ces questions. [Ces] députés, entraînés par les associations familiales catholiques traditionnalistes, qui demandent le retrait des nouveaux manuels de SVT au ministre de l’Education nationale, montrent une nouvelle fois le fond sexiste et homophobe de leur projet politique conservateur réactionnaire ».

(1) A l’initiative des membres de la droite populaire Richard Maillé et Christian Vanneste.

(2) Le communiqué est signé par Najat Vallaud-Belkacem, secrétaire nationale aux questions de société, Bruno Julliard, secrétaire national à l’éducation, Gaëlle Lenfant, secrétaire nationale adjointe aux droits des femmes.