Brèves Des associations s’inquiètent de la casse de l’école maternelle

Après la FCPE, le Conseil national des associations familiales laïques (Cnafal) s’indigne des suppressions de postes dans l’Education nationale.

Dans un communiqué daté du 2 septembre, l’association a déclaré : « 8 967 postes d’enseignants sont supprimés à la rentrée dans les établissements publics du 1er degré alors que ceux-ci accueilleront 4 900 élèves de plus. Ne cherchez pas l’erreur, il n’y en a pas. Le gouvernement veut faire des économies coûte que coûte et tant pis pour les enfants et les familles. »

Rappelant que le taux de scolarisation des enfants de 2 ans est passé de 34,5% en 2000 à 12,6% à la rentrée 2010 et que se sont les enfants défavorisés qui en pâtissent, le Cnafal dénonce la fermeture des classes de maternelle pour les enfants de 2 ans et s’inquiète d’éventuelles futures fermetures pour les enfants de 3 ans.