Non classé Le Laboratoire de l’égalité propose un Pacte aux candidat-e-s à la présidentielle

Logo du Pacte de l'égalité

Le Laboratoire de l’égalité a présenté hier au « 104 », à Paris, son plan de bataille pour la campagne présidentielle de 2012. Nouveau site, nouveau logo, une enquête sur les stéréotypes, et un nouveau Pacte de l’égalité qu’il propose à la signature des candidat-e-s à la présidentielle.

Le réseau, créé en janvier 2010, est composé d’élu-e-s, de chercheur-se-s, de syndicalistes, de DRH, de diverses orientations politiques. « Le but du Laboratoire de l’égalité est de faire se rencontrer des cercles qui se rencontrent peu, c’est une co-construction qui s’appuie sur des acteurs de terrain, des commissions, des groupes de travail. Il y a beaucoup de débats pour ne pas faire de l’égalité de l’eau de vaisselle », explique Armelle Carminati, présidente du réseau Accent sur elles et vice-présidente du Laboratoire.

Elaboré d’après les propositions des 600 membres du réseau, le nouveau Pacte de l’égalité comprend vingt propositions (télécharger le PDF) articulées autour de quatre enjeux : la parité et l’accès des femmes aux responsabilités, l’égalité salariale et la lutte contre la précarité, la conciliation des temps de vie et l’implication des hommes, et le partage d’une culture de l’égalité.

Et pour y parvenir, cinq mesures phares : réserver le financement public aux partis politiques qui présentent 50 % de candidates à des places éligibles aux élections ; élaborer un plan pour résorber les inégalités salariales sur cinq ans ; interdire les contrats de moins de 16 heures et surtaxer les entreprises qui imposent du temps partiel ; créer 500 000 places d’accueil des jeunes enfants et allonger le congé paternité ; mener une campagne d’intérêt général contre les stéréotypes sexistes et sensibiliser le personnel travaillant auprès des enfants.

Le Laboratoire organise un Tour de France de l’égalité, pour présenter le Pacte en régions. Celui-ci a commencé à Lyon le 5 octobre et se clôturera en avril 2012.

« Un engagement fort »

Le travail est engagé depuis plusieurs mois et les contacts pris avec tous les partis représentés à l’Assemblée nationale et au Sénat, mais il semble difficile de faire signer le pacte aux candidat-e-s à la présidentielle.
« La signature du Pacte est un engagement fort. Nous voulons voir ce que le président ou la présidente élu-e fera dans les 100 premiers jours de son mandat »
, explique Olga Trostiansky, secrétaire générale du Laboratoire, élue PS à Paris, présidente de la Clef (*).

Pour l’instant, seule Eva Joly, candidate d’Europe écologie-Les Verts (EELV), a signé le Pacte. D’après Olga Trostiansky, l’équipe de campagne du Modem y réfléchit et calcule le coût des mesures proposées et l’équipe de Jean-Luc Mélenchon juge les propositions trop minimalistes. « Nous ne sommes pas sur tous les champs, mais l’application de toutes nos mesures constituerait une véritable avancée en matière d’égalité femmes-hommes », dit-elle.

Mais, signe que l’égalité hommes-femmes est encore à la traîne en France : l’enthousiasme que François Hollande a manifesté lorsqu’il a signé la version précédente du pacte alors qu’il était candidat à la primaire citoyenne, n’a pas favorisé pour autant la parité dans la composition de son équipe de campagne, présentée le 16 novembre. « Sur les 20 postes stratégiques, 3 sont attribués à des femmes. La parité, les affaires sociales, la culture sont réservées aux femmes… », explique Cécile Daumas, journaliste et présidente du Laboratoire.

Malgré les difficultés rencontrées pour faire signer ce pacte aux candidat-e-s, pour Olga Trostiansky « le Laboratoire de l’égalité va servir d’aiguillon. La culture de l’égalité doit progresser pendant la campagne. D’après une enquête du Laboratoire de mars 2011, 7 personnes interrogées sur 10 souhaitaient que le sujet de l’égalité femmes-hommes soit à l’ordre du jour de la présidentielle 2012 ».

Catherine Capdeville – EGALITE

Les 20 mesures du Pacte de l’égalité à signer en ligne, les résultats de l’enquête sur les stéréotypes et les étapes du Tour de France de l’égalité sont consultables sur le nouveau site du Laboratoire de l’égalité.

(*) Clef : Coordination française pour le lobby européen des femmes.