Brèves Sexe et grossesse comme facteurs principaux de discrimination en France

Le baromètre 2011 sur les discriminations au travail de l’Organisation internationale du travail (OIT) et du Défenseur des droits, réalisé par l’institut CSA (*) a été rendu public aujourd’hui.

Les victimes interrogées évoquent comme facteurs de discrimination principaux le sexe, la grossesse ou la maternité, ainsi que l’âge pour les salariés du privé.

Les témoins de discriminations, quant à eux, citent avant tout celles liées au sexe, à l’origine ethnique, à l’apparence physique et aux activités syndicales. Les salariés du privé, évoquant également l’âge.

L’auteur le plus fréquemment cité de ces discriminations est le supérieur hiérarchique.

Alors que 26% des agents de la fonction publique et 28 % des salariés du privé déclarent avoir déjà été victimes de discriminations dans le cadre de leur travail, ils sont respectivement 29 % (- 2 points) et 42 % (+ 11 points) à affirmer ne pas réagir ou se taire.

(*) Sondage réalisé sur un échantillon de 1 010 personnes (510 du privé et 500 du public) selon la méthode des quotas.