Brèves Une pétition pour défendre la loi sur l’IVG espagnole menacée

La Fédération de planification familiale espagnole vient de lancer une pétition en ligne pour défendre la loi sur l’interruption volontaire de grossesse votée en 2010, que le Parlement espagnol entend remettre en cause.

La fédération souligne notamment les avancées notables qu’apporte ou ne manquera d’apporter la loi actuelle.

Extrait de la pétition :

« Pourquoi ne pas changer la législation actuelle ?

– Parce que la loi actuelle met l’accent sur l’importance de l’éducation sexuelle et l’accès universel aux moyens de contraception comme mesures essentielles de réduction des grossesses non désirées. Aspect qui n’a pas encore pu de se développer.

– Parce que vous ne pouvez pas forcer une femme à être mère. L’ancienne loi a privé les femmes de leur décision, les forçant à demander l’autorisation d’un médecin, d’un psychiatre ou d’un légiste. Avec information et soutien, c’est la femme qui décide quand et si elle sera mère.

– Parce que la loi actuelle prévoit une meilleure couverture juridique pour les femmes et les professionnels impliqués (…).

– Parce que les opinions, les croyances et les normes morales ou religieuses des individus ne devraient pas être le guide d’un pays laïque, moderne et mature démocratiquement parlant. Il existe suffisamment de données fondées sur des critères scientifiques et approuvées par de nombreuses organisations internationales qui soutiennent l’importance de l’éducation, l’accès universel aux méthodes et à l’accès gratuit à la contraception d’urgence ainsi qu’à la capacité de décision des femmes. »

Signer la pétition (en espagnol).