Brèves Une grève des femmes à Toulouse contre l’exploitation salariale, domestique et sexuelle

Le collectif Grève des femmes, qui réunit des associations féministes, des syndicats, des partis politiques (*), appelle toutes les Toulousaines, armées de balais, casseroles, plumeaux, tabliers, à un défilé le 7 mars et à une grève de femmes/manifestation le 8 mars pour dénoncer l’aggravation des conditions de vie des femmes :

« Parce qu’à travail égal je gagne 27% de moins que les hommes
Parce que 82 % des travailleurs pauvres sont des travailleuses
Parce que mon patron pense qu’il a le droit de me mettre la main aux fesses
Parce que mon conjoint me force trop souvent la main
Parce que la contraception et l’avortement sont sans cesse attaqués
Parce que je ne peux avoir des papiers qu’en me mariant
Parce que je n’ai pas choisi de travailler à temps partiel
Parce que ma retraite sera de 780 € et sa retraite à lui de 1500 €
Parce que dans les pubs et les médias je ne suis qu’un objet sexuel
Parce que je suis encore contrainte à l’hétérosexualité
Parce que mon évolution de carrière n’est pas égale à celle de mon collègue
Parce que je suis coupable de ne pas avoir d’enfants
Parce que je suis coupable d’avoir des enfants
Parce que j’effectue encore 80% des tâches domestiques
Parce que j’en ai marre qu’on me sous-estime
Parce que j’ai peur le soir dans la rue
Parce que l’une d’entre nous meurt tous les trois jours des coups de son conjoint
Parce que l’une d’entre nous est violée toutes les 7 minutes en France »

 

Rendez-vous :

– Le 7 mars à 17h30, métro Jean-Jaurès

– Le 8 mars à 14 h, place Jeanne-d’Arc

(*) AGET-FSE, Alternative libertaire, APIAF, ATTAC, Bagdam Espace Lesbien, Collectif Droits des Femmes, Confédération nationale du travail 31, Du côté des femmes, Faire face, la Marche mondiale des femmes 31, L’Ebranleuse, Les Alternatifs 31, Mix-Cité 31, NPA, la SNETAP-FSU, Solidaires 31, Sud Etudiant, Télédebout.org, V Idéaux.