Non classé François Hollande et l’égalité : du temps des promesses à celui de la réalisation

Le quinquennat de Nicolas Sarkozy a peu fait avancer les droits des femmes…

Les attentes des femmes et des féministes sont nombreuses d’autant que, depuis 2007, des centres IVG ont été fermés, la précarité et les carrières discontinues des femmes n’ont pas été prises en compte dans la réforme des retraites, ou encore que la réforme des collectivités territoriales risque fort de conduire à un recul important de la parité politique.

Le manque de vrai programme du président sortant sur la question et son absence dans les grands rendez-vous féministes ont conforté cette impression.

Le candidat François Hollande, quant à lui, avait décidé de donner quelques gages. Fort de l’expérience d’élues et de militantes au sein du PS et de son équipe, il a présenté 40 engagements. Il a promis notamment la parité, l’application des lois en matière d’égalité professionnelle, des actions contre les stéréotypes sexistes dans les médias et à l’école, la mise en place d’un service public de la petite enfance, des solutions pour chaque femme victime de violences, l’IVG remboursée à 100%.

La liste est longue ! Et pourtant, depuis hier, les choses ont changé. Le temps des promesses est fini, place à l’action. Et si l’espoir d’une égalité réelle était permis ?

Le président François Hollande doit redonner espoir aux femmes, à celles qui ont nettement plus voté pour le Front national en 2012 qu’en 2002.

Le président François Hollande doit redonner espoir aux femmes, à celles des quartiers qui en sont la colonne vertébrale et dont on a si peu parlé pendant cette campagne.

Le président François Hollande doit redonner espoir aux femmes, à celles qui travaillent dans la précarité, subissent l’impossible conciliation des temps de vie familiale et professionnelle ou sont au chômage.

Le président François Hollande doit redonner espoir aux femmes, à celles qui connaissent l’enfer des violences quotidiennes.

Le président François Hollande doit redonner espoir aux hommes, à ceux qui veulent prendre leur part dans la construction de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Les femmes et les féministes attendent du nouveau président qu’il ait une réelle volonté politique de concrétiser ses engagements. Elles et ils attendent du futur gouvernement que l’égalité devienne une priorité et soit inscrite à l’agenda politique.

EGALITE suivra, avec attention et vigilance, la réalisation des promesses de campagne en matière d’égalité entre les femmes et les hommes.

Prochaine étape : la constitution d’un gouvernement paritaire avec un-e ministre des Droits des femmes.

EGALITE