Brèves Journée contre l’homophobie et la transphobie : le Planning reste vigilant

« Si le nouveau président de la République met en œuvre ses engagements, les droits des personnes LGBT verront rapidement une avancée importante et nous nous en félicitons », a déclaré, dans un communiqué du 16 mai, le Planning familial, qui n’en reste pas moins vigilant.

S’appuyant sur le rapport « Homophobie 2012 » de SOS Homophobie, le Planning révèle notamment la persistance voire l’augmentation préoccupante :

– d’une homophobie de proximité, quotidienne, dans la famille, le travail et le voisinage ;

– des propos homophobes et transphobes sur les forums et les réseaux sociaux et des sites internet appelant à la haine ;

– de la lesbophobie, avec des agressions parfois très violentes, dans les espaces publics ;

– des difficultés rencontrées par les transsexuel-le-s, «parce que les discriminations en fonction de l’identité de genre ne sont pas reconnues».

Pour le Planning familial :

« L’inégalité des sexes et l’inégalité des sexualités organisent la promotion exclusive de l’hétérosexualité et de la domination masculine en excluant l’homosexualité ou la transexualité. Elles légitimisent les discriminations et violences subies par les personnes homosexuelles ou transexuelles dans une relative indifférence. […] Etre féministe, c’est nécessairement être contre l’homophobie ; militer contre l’homophobie, c’est nécessairement militer contre le sexisme. »