Brèves Quel poids des normes « masculines » sur la vie personnelle et professionnelle des hommes ?

L’Observatoire sur la responsabilité sociétale de l’entreprise (Orse) vient de publier le rapport « Le poids des normes dites masculines sur la vie professionnelle et personnelle d’hommes de l’entreprise ».

Pour cela, Sylviane Giampino, psychanalyste et psychologue, et Brigitte Grésy, inspectrice générale des affaires sociales, se sont entretenues avec des hommes dirigeants et cadres.

La vingtaine d’hommes interrogés ont tous mis en doute ces normes dites masculines et éprouvent le sentiment d’être dépossédés de leur univers professionnel et de leur univers familial.

Certains, parmi les plus jeunes, expérimentent de nouvelles articulations entre leurs vies familiale et au travail : «Le désir de concilier vie professionnelle et familiale commence à s’exprimer et il devient difficile pour les hommes d’avancer en clivant les deux sphères. L’une des butées de la parité femmes-hommes dans le travail porte toujours sur l’inégalité pères/mères dans la famille. »

Pour l’Orse, « les hommes gagneraient à voir, dans ces mutations, l’opportunité pour interroger les modèles masculins d’accessibilité et d’exercice du pouvoir et requestionner leur modèle d’implication personnelle et familiale. L’entreprise a tout intérêt à privilégier des approches de prévention des risques internes de démotivation et de désengagement des salariés ».

Télécharger le PDF du rapport.