Brèves Candidates aux législatives : la parité recule !

« 40% de femmes candidates aux législatives en 2012 contre 41,6% en 2007 ! » L’Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes a regretté ce matin la baisse du pourcentage de femmes parmi les candidat-e-s aux prochaines législatives.

« Seuls Europe Ecologie-Les Verts et le Front national, comme à chaque élection, respectent la loi. Le Front de gauche et les partis d’extrême-gauche s’approchent des 48%. Contrairement aux déclarations d’intentions, le Parti socialiste présente 45,3% de femmes, soit 0,2 point de moins qu’en 2007. L’UMP, pour sa part, présente 25,7% de candidates, soit un point de moins qu’en 2007. »

L’Observatoire constate également les limites de la loi :

« Les retenues sur la dotation publique, prévues en cas de non parité de candidatures, ne semblent pas inciter suffisamment les partis politiques à présenter des femmes. Rappelons que pour la XIIIe législature qui se termine, l’UMP s’est privé de plus de 20 millions d’euros, le PS, de 2,5 millions, ou encore le Modem, de 2 millions d’euros. »

Même regret face au nombre de candidates en baisse pour Yvette Roudy, ministre des Droits des femmes de François Mitterrand et fondatrice de l’Assemblée des femmes et Danielle Bousquet, présidente de l’Assemblée des femmes :

« Vingt ans après que nous ayons initié le combat pour la parité en France, c’est une preuve supplémentaire qu’il fait encore face à de sérieuses résistances. »

Les deux femmes s’interrogent également sur le manque de parité dans d’autres sphères de décision :

« Qu’en est-il notamment de la parité là où le pouvoir se niche dans l’ombre : cabinets ministériels, nominations dans toutes les grandes instances de la République, présidences de commissions au Parlement… ? »