Brèves Rio+20 : la Clef veut réaffirmer le rôle des femmes dans le développement durable

La Coordination française du Lobby européen des femmes (Clef), membre du groupe d’associations françaises Genre et développement soutenable, « estime que la Conférence des Nations unies Rio+20, qui se tiendra en juin prochain, doit être l’occasion de réaffirmer que la construction de l’égalité entre les femmes et les hommes est une condition sine qua non pour bâtir un monde respectueux de l’environnement et qui favorise le développement humain ».

Craignant que les engagements pris il y a vingt ans – notamment un chapitre définissant l’« action mondiale en faveur de la participation des femmes à un développement durable et équitable » – ne soient revus à la baisse, la Clef et Genre et développement soutenable portent plusieurs revendications :

– le respect par les Etats des engagements pris dans le cadre de la convention Cedaw, notamment concernant l’accès aux responsabilités, à la propriété foncière et au crédit, l’accès à l’éducation et à la formation, la lutte contre les mariages forcés et la maîtrise de la procréation,

– le soutien aux initiatives locales, en circuit court, notamment dans le secteur de l’économie sociale et solidaire, souvent portées par des femmes et favorisant le développement économique local dans une logique durable,

– la mise en place d’analyses d’impact des engagements de la conférence Rio+20 sur les droits humains intégrant l’égalité femmes-hommes et assortie d’indicateurs de suivi genrés.