Brèves La ministre des Droits des femmes réagit à l’élection du conseil administration exclusivement masculin d’EADS

Dans un communiqué de presse du 6 juin, la ministre des droits des femmes et porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem a exprimé son regret d’apprendre que l’entreprise EADS n’avait nommé aucune femme au sein de son nouveau conseil d’administration : sur les sièges disponibles, il y aura donc 11 hommes.

Elle rappelle que, si EADS n’est pas soumis à la législation française dans le cadre de la parité, « la mixité dans le monde du travail est un facteur de dynamisme et de progrès ».

La ministre entend instaurer de nouvelles règles pour l’avenir :

« Dans le cas d’EADS, deux des administrateurs sont désignés par un groupement d’entreprises dans lequel l’Etat [français]est actionnaire. L’Etat devra, à l’avenir, prendre en compte l’exigence de parité dans les conseils d’administration des entreprises dont il est actionnaire. »