Brèves La maternité des Bluets toujours en danger

La maternité des Bluets, du 12e arrondissement de Paris, s’estime toujours en danger.

Cet hôpital privé à but non lucratif et aux méthodes d’accouchement alternatives, qui a cumulé un déficit de plus de 6 millions d’euros en 2011, vient de recevoir 67 préconisations de l’Agence régionale de santé (ARS) devant permettre de sauver la maternité.

L’établissement se réjouit de certaines recommandations, comme celle de «monter le projet de maison de naissance», mais estime que d’autres « vont directement à l’encontre des valeurs de l’établissement », notamment :

– la poursuite de la hausse des activités obstétricales en ciblant 3200 accouchements par an à l’horizon 2015,

– la mise en place d’un site pilote dans le cadre des expérimentations en cours sur les hospitalisations à domicile et les sorties précoces de la maternité,

– la location de plages de bloc opératoire inoccupées à des chirurgiens libéraux.

Rappelant que le nouveau gouvernement s’est engagé « à arrêter la règle inique de la « convergence des tarifs », qui détruit l’hôpital et ses missions de service public », la maternité demande que soit « envisagée une réparation du préjudice subi par l’hôpital, qui met à mal chaque jour un peu plus l’excellence de la prise en charge, unanimement reconnue ».

Des membres du comité de soutien doivent rencontrer le 3 juillet Marisol Touraine, ministre des Affaires sociale et de la Santé en vue d’« initier un dialogue ».