Brèves Christiane Taubira privilégie la lutte contre le proxénétisme à la pénalisation du client

Interrogée sur France Inter ce matin sur la volonté de la ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, d’«abolir» la prostitution, et sur la piste d’une pénalisation des clients, la ministre de la Justice Christiane Taubira s’est prononcée plutôt en faveur d’une lutte accrue contre les réseaux de prostitution :

«Ce qu’il faut retenir, c’est que la très grande majorité des femmes prostituées sont des victimes de réseaux de traite, d’abus, de proxénétisme. […] La loi punit déjà le proxénétisme. […] Il faut que nous ayons les moyens de poursuivre les réseaux de proxénétisme, de les sanctionner, de les démanteler. Nous devons donner les moyens aussi aux femmes d’accéder à d’autres métiers, nous devons créer les conditions pour qu’elles ne tombent pas dans ces réseaux-là »

Ne se prononçant pas sur la pénalisation du client, elle a déclaré que « c’est le Premier ministre qui arbitrera sur cette question ».