Sport Toutes à Paris… à vélo !


© AntoineFreze

D’Alsace, de Bretagne, d’Aquitaine ou encore du Centre, elles étaient 2800 à venir à vélo participer à l’événement « Toutes à Paris » organisé le 16 septembre par la fédération française de cyclotourisme.

Une volonté clairement affichée pour la fédération de montrer que les femmes ont toutes leur place dans l’univers du vélo, que ce soit en individuelle ou en club :

« Construit en trois temps forts, Toutes à Paris a pour but de fédérer un maximum de femmes qui traverseront a France à vélo, avec en apothéose une grande randonnée dans Paris ouverte à toutes et gratuite le dimanche 16 septembre 2012 ».

Pendant plusieurs mois, elles se sont entraînées pour être prêtes le jour J : ateliers de mécanique, remise en forme, coaching diététique, entraînements courtes et longues distances.

De 5 ans et demi, pour la plus jeune participante – venue avec son papa – à 82 ans pour la plus âgée, chacune avait l’envie de se surpasser et de vivre un moment unique, fort en émotions.

[nggallery id=72]


12 km dans les rues de Paris

Des cyclotouristes franciliennes et parisiennes ont rejoint ces 2800 femmes venues de toutes les régions. Sur la ligne de départ, 5000 femmes se sont élancées sur le bitume parisien pour une randonnée de 12 km : de la place Joffre (7e), point de départ et d’arrivée, le peloton s’est déplacé vers le musée d’Orsay, pour ensuite passer rive droite et rallier l’île Saint-Louis.

Un événement à ciel ouvert haut en couleurs : déguisements, folklore, chants et ballons égayaient le paysage parisien le temps d’un dimanche. La randonnée s’est prolongée par un pique-nique sur le Champ de Mars, puis par une série d’animations orchestrées par les sponsors et les organisateurs.

Et pour sensibiliser les femmes et les hommes à cette pratique, un village rassemblait plusieurs stands avec animations au féminin : atelier mécanique ou encore démonstration de vélo trial par une femme.

Pour cette première édition, « Toutes à vélo » a voulu montrer que les femmes aussi peuvent parcourir de longues distances, seules ou en groupe.

Au final, un challenge réussi pour toutes celles qui ont pris part à la randonnée comme le souligne Sandrine, une cyclotouriste venue de Lhomme (Pays de Loire) :
« Si on m’avait dit que j’irais jusqu’à la Capitale à vélo, je ne l’aurais pas cru, et pourtant … 350 km en cinq jours, beau défi».

 

Marina Corvillo – EGALITE