Brèves L’UNEF soutient Sevil Sevimli, étudiante franco-turque menacée de 30 ans de prison en Turquie

Sevil Sevimli, étudiante franco-turque, originaire de Lyon, comparaîtra ce mercredi 26 septembre devant la cour d’assises de Bursa. La jeune femme, partie étudier en Turquie dans le cadre du programme ERASMUS, est accusée par les autorités locales de proximité avec des organisations terroristes.

Dans un communiqué du 26 septembre, l’UNEF, syndicat étudiant, exprime son soutient à la jeune étudiante turque :

« Les seules « preuves » apportées par l’accusation se résument à sa participation aux manifestations du 1er mai dernier et à sa possession de livres interdits comme le sont les ouvrages de Karl Marx ». […] L’UNEF réaffirme son soutien à Sevil Sevimli dans l’épreuve judiciaire qu’elle traverse. L’UNEF ne peut accepter qu’une étudiante soit menacée d’une peine de prison pour un délit d’opinions ».

Une pétition réunissant près de 120 000 signataires a été adressée au ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius. L’UNEF appelle le ministère des Affaires étrangères et le ministère de l’Enseignement supérieur « à mettre tout en œuvre pour que Sevil Sevimli soit libérée. Les accords franco-turcs d’échanges universitaires ne pourraient être maintenus en cas de condamnation de Sevil Sevimli ».