Brèves Le Planning familial adresse une lettre ouverte à Marisol Touraine

Mardi 23 octobre, la ministre de la Santé a fait savoir que dans le cadre du budget de la Sécurité sociale pour 2013 (PLFSS), elle présenterait un amendement pour que la contraception des jeunes filles de 15 à 18 ans soit intégralement remboursée.

Dans une lettre ouverte adressée à la ministre, le Planning familial tient à rappeler que « la contraception gratuite et confidentielle pour toutes les mineures en centre de planification, c’est un droit déjà inscrit dans la loi depuis 1974 et sans limite d’âge ! »

Le Planning souligne néanmoins les difficultés que certaines jeunes femmes rencontrent pour accéder à la planification familiale notamment dans le milieu rural et les zones périurbaines.

« La véritable difficulté aujourd’hui, est donc de se la procurer de façon gratuite et anonyme quel que soit l’endroit où l’on vit, et sans avoir besoin de la carte vitale de ses parents ! Cela concerne toutes les mineures, mais aussi tous les jeunes au-delà de 18 ans qui n’ont pas de couverture sociale autonome, ou qui n’ont pas de mutuelle, ou qui veulent garder la confidentialité. Il est donc essentiel pour ces jeunes de se procurer la contraception qui leur convient le mieux, sans obligation d’en parler à leurs parents ! »

Pour le Planning familial, il n’est pas question de restreindre l’accès à une contraception gratuite et anonyme uniquement aux 15-18 ans, ou de limiter à tel ou tel contraceptif mais « de l’étendre à tous les jeunes qui en ont besoin, qu’ils soient mineurs ou majeurs, filles ou garçons ».

L’accès gratuit et anonyme de tous les jeunes à l’information et aux différents modes de contraception était d’ailleurs l’un des engagements de François Hollande dans la campagne présidentielle.