Brèves Lettre ouverte des psychanalystes face à l’égalité des droits et au « mariage pour toutes et tous »

A l’occasion des débats autour du projet de loi « mariage pour toutes et tous », des psychanalystes on écrit une lettre ouverte soulignant que la profession ne s’opposait  pas aux mariages homosexuels et aux différents modèles familiaux.

« Le projet de loi « Le mariage pour tous » a pour visée l’ouverture du droit au mariage de personnes de même sexe et par voie de conséquence, de l’adoption aux couples mariés de même sexe. Cette évolution de notre code civil mettrait enfin la France au diapason de neuf pays européens, treize dans le monde et neuf Etats américains.

En réaction à cette évolution démocratique, certains propos mettant en avant une supposée orthodoxie psychanalytique s’’opposent formellement à ce projet.

Nous, psychanalystes (ou en formation psychanalytique), souhaitons par ce communiqué exprimer que « La psychanalyse » ne peut être invoquée pour s’’opposer à un projet de loi visant l’’égalité des droits. Au contraire, notre rapport à la psychanalyse nous empêche de nous en servir comme une morale ou une religion.

En conséquence, nous tenons à inviter le législateur à la plus extrême prudence concernant toute référence à la psychanalyse afin de justifier l’’idéalisation d’’un seul modèle familial»…

Lire l’ensemble de la pétition sur http://www.petitionpublique.fr

 

Parmi les signataires :

Nicole Aknin , Stéphane Amar, Chawki Azouri, Anthony Ballenato, Carina Basualdo, Ariane Bazan, Fethi Benslama, Nicole Beauchamp, Jean-Baptiste Beaufils, Michèle Benhaïm, Isée Bernateau, Elie Bessac, Francis Bismuth, Jean-Pierre Bourgeron, Didier de Brouwer, Sophie Cadalen, Régine Cassin, Ingrid Chapard, Christiane Charmasson, Franck Chaumon, Natacha Chetcuti, Alice Cherki…