Brèves Affaire Savita : le Planning Familial appelle à la mobilisation pour l’avortement en Irlande

Dans un communiqué du 16 novembre, le Planning Familial invite les organisations à se mobiliser autour de l’affaire de Savita, une indienne de 31 ans, décédée en Irlande au mois d’octobre, suite au refus du corps médical de pratiquer une IVG.

Le 21 novembre, journée d’action européenne consacrée à cette affaire, le Planning appelle les organisations à cosigner une lettre adressée à l’ambassadeur d’Irlande à Paris. Le document exige une évolution de la législation de l’avortement en Irlande qui, pour l’instant, n’est autorisé qu’en cas de risque grave pour la vie de la femme.

Une législation très restrictive qui n’est donc même pas respectée : Savita, enceinte de 17 semaines, arrive à l’hôpital le 21 octobre, en train de faire une fausse couche. Comme  le cœur du fœtus bat encore, les médecins refusent une IVG. Savita est renvoyée chez elle.  » Leur seule réponse, c’est que l’Irlande est un pays catholique, où l’avortement est interdit. «  déplore le Planning Familial. Ce refus constitue une négligence aberrante de la part des médecins, puisque la jeune femme meurt d’une septicémie, après une semaine d’agonie,  le 28 octobre.

Les organisations souhaitant être cosignataires de la lettre sont invitées à envoyer un mail avec leur nom à communication@planning-familial.org  avant le mardi 20 novembre à 16H00.