Brèves Pour Zéromacho, il faut oser la masturbation

Dans un communiqué du 20 novembre, à quelques jours de la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, Zéromacho exprime son engagement contre la prostitution.  Le collectif salue le rapport Bousquet-Geoffroy ainsi  l’engagement de la ministre Najat Vallaud-Belkacem, qui vont dans le sens de l’abolition de la prostitution.

Le réseau Zéromacho  – des hommes contre la prostitution lance aujourd’hui une campagne visant à mobiliser les opinions contre la prostitution : Prostitution : nous avons la solution. Osons la masturbation !

Le collectif rappelle que l’acte de prostitution ne constitue en aucun cas une relation  sexuelle libre entre individus consentants ; c’est un acte imposé par un système économique, où les prostitué-e-s sont des produits. Le système est dirigé par des proxénètes et des réseaux du crime organisé, et les personnes prostitué-e-s agissent le plus souvent pour sortir de la misère. Aujourd’hui, 90% d’entre elles sont victimes des réseaux. La prostitution est une véritable contrainte, et donc une violence.

La traite d’êtres humains est le trafic illégal qui génère le plus d’argent ; c’est également le moins puni par la loi.