Brèves Le député de l’Aube Nicolas Dhuicq établit un lien entre homoparentalité et terrorisme

Mardi 27 novembre à l’Assemblée nationale se tenait le débat autour du projet de loi sur la sécurité et la lutte contre le terrorisme. Le député UMP Nicolas Dhuicq, membre de la Droite populaire, s’est exprimé à la tribune en établissant un lien entre mariage homosexuel, homoparentalité et terrorisme.

« N’y a-t-il pas une certaine contradiction, Monsieur le ministre, dans vos propos et ceux de votre gouvernement, alors que vous cherchez désespérément à reposer un cadre et à, dans le même temps, soutenir un projet de loi qui va jusqu’à rayer le mot père du code civil … Vous me permettrez de considérer que souvent le terroriste a un défaut : il n’a jamais rencontré l’autorité paternelle le plus souvent, il n’a jamais eu de rapport avec les limites et avec le cadre parental, il n’a jamais eu cette possibilité de savoir ce qui est faisable ou non faisable, ce qui est bien ou mal … Ceci est tout à fait cohérent mes chers amis, vous provoquerez, dans les années à venir, la confusion des genres, le déni de la différence des sexes et la psychose. Et fatalement, cette incohérence idéologique fait que votre système ne peut pas avoir l’efficacité que vous souhaitez avoir. »

Ces propos ont suscité l’indignation générale de l’Assemblée Nationale. Pour Najat Vallaud-Belkacem, ministre des Droits des femmes, ces paroles « constituent évidemment plus qu’un dérapage, une violence inqualifiable ».