Brèves Au Costa Rica, campagne pour l’IVG d’une femme en danger de mort

Au Costa Rica, une campagne a lieu en ce moment pour réclamer l’avortement thérapeutique d’une femme enceinte de six mois. A ce stade de la grossesse, tout porte à croire que les malformations du foetus qu’elle porte rendront impossible sa survie après sa naissance. En outre cette femme encoure de sérieux dangers pour sa santé si elle mène sa grossesse à terme. Plusieurs diagnostics médicaux ont été réalisés durant la grossesse -les malformations on été identifiés dés la 5éme semaine- et corroborent ce diagnostic. Néanmoins, l’Etat refuse toujours de lui accorder le droit d’avorter pour des raisons thérapeutiques. Les féministes à l’origine de cette campagne rappellent pourtant dans un communiqué que l’article 121 du code pénal costa-ricain rend licite le recours à l’interruption volontaire de grossesse si celle-ci est pratiqué «  en vue d’éviter un danger pour la vie ou la santé de la mère  » et dénoncent la  » négligence  » des autorités sanitaires.

Imprimer cet article