Articles récents 25 novembre 2014 : journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes

Le 17 décembre 1999, l’Assemblé générale de l’ONU proposait que la journée du 25 novembre soit consacrée à des activités destinées à sensibiliser l’opinion publique sur les violences faites aux femmes.

A l’origine du 25 novembre il y a l’assassinat de trois sœurs dominicaines.

Patria, Minerva et María Teresa étaient trois sœurs d’un milieu aisé engagées dans le mouvement clandestin de lutte contre la dictature de Rafaël Trujillo. On les appelait les « Mariposas » (papillons).
Le 25 novembre 1960, elle furent assassinées par des tueurs aux ordres de Trujillo (1) .

Chaque année en France, plus de 200 000 femmes de 18 à 59 ans sont victimes de violences physiques ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire; 83 000 femmes sont victimes de viol ou de tentative de viol et seulement 13% d’entre elles portent plainte.

 

Les actions menées par les associations nationales 

 

Les actions menées par le Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles

Les actions menées par le réseau de Femmes Solidaires

Les actions menées par les associations du réseau Solidarité Femmes

 

Les actions menées à Paris 

 

MANIFESTATION SAMEDI 22 NOVEMBRE, 14H30 BASTILLE.

Premiers signataires : Collectif National pour les Droits des Femmes, Cadac, ANCIC, APEL- Égalité, Ass Femmes Intercultures, Atalante Vidéos Féministes, CGT, les Chiennes de Garde, Collectif féministe contre le Viol, Conseil Démocratique Kurde de France, Coordination du lobby européen des femmes, Coordination Lesbienne en France, les efFRONTé-e-s, Encore Féministes !, Fédération Nationale Solidarité Femmes, Féminisme -Enjeux- Théâtre de l’Opprimé, Féministes pour une autre Europe, Femmes Égalité, Femmes Migrantes Debout, Femmes pour le Dire-Femmes pour Agir, Femmes solidaires, FSU, Initiative Communiste Ouvrière, Libres Mariannes, Ligue du Droit International des Femmes,Ligue des Femmes Iraniennes pour la Démocratie, Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, Maison des Femmes de Montreuil, Marche Mondiale des Femmes Paris IdF, Mouvement du Nid, Osez le Féminisme,Parti de Gauche, PCF, Réseau Féministe « Ruptures », SMAST-CGT, SKB – Union des Femmes Socialistes/ ACTIT Association Culturelle des Travailleurs Immigrés de Turquie, SOS les Mamans, Union régionale solidarité femmes Île-de-France, Union Syndicale Solidaire .

 

 

50-50 magazine