Articles récents Ne nous mettez pas dans des cases !

Samedi 13 décembre, une vingtaine de féministes ont interpellé les passant-e-s sur le sexisme des jouets devant un magasin ToysRus du 13 ème arrondissement de Paris. La manifestation était organisée à l’appel de la Barbe, des Chiennes de garde, des efFRONTé-e-s, des Femen, de Geogette Sand et de H/F Culture.

Quel message souhaitaient transmette  les manifestantes  ?

«Voulez-vous vraiment faire de votre fille une bécasse qui ne pense qu’à son apparence ? Voulez-vous vraiment que votre garçon ne pense qu’en termes de force brute ?

 

Manif 3

Nous vous invitons à inspecter les jeux en rose et bleu et à choisir pour les filles et les garçons des jeux qui le amusent sans les abêtir et sans les enfermer dans des boites, des schémas ridicules et ringards…»

A part quelques «on est assez grand-e-s pour choisir nos jouets», la plupart des personnes présentes ont eu une attitude bienveillante en direction des manifestantes, barbues ou non.

 

Manif 2

Anne-Marie Viossat, membre de la Barbe se réjouit «d’une unité de combat d’associations, qui ont des objectifs différents, pour faire avancer ce sujet.»

Ce que l’on propose aujourd’hui aux petites filles, ce sont des jouets pour faire comme maman : le ménage, la vaisselle, les soins aux enfants etc. et aux petits garçons de devenir des super héros. Cherchez l’erreur !!

Entre l’hypersexualisation des petites filles, dénoncée par Chantal Jouanno dans un rapport publié en mars 2012, et les jouets et jeux qui les enjoignent à endosser des rôles stéréotypés, quel choix pour nos filles ?

Le libre choix de leurs jouets, c’est un gage d’égalité pour leur vie future.

N’est il pas légitime de proposer aux filles et aux garçons des jouets qui ne les enferment pas pour la vie dans des boites de couleur rose ou bleu ?

50-50 magazine