Brèves UNE SAGE-FEMME CONVOQUÉE DEVANT LE CONSEIL DE L’ORDRE POUR AVOIR DÉNONCÉ DES VIOLENCES CONJUGALES !

En novembre 2010, Valérie, enceinte, est accueillie par une sage-femme de garde, Catherine. Elle vient à la suite d’une dispute conjugale. 2 ans plus tard, Valérie engage une procédure de divorce, porte plainte pour coups et blessures. Elle revient vers Catherine, et lui demande de rédiger une attestation relatant ce qu’elle a vu et entendu.

Peu après, Catherine fait l’objet d’une plainte du mari pour «violation du secret médical» auprès de l’Ordre Départemental des Sages-Femmes. Le plaignant est débouté en première instance et condamné à payer 1500. Il fait appel. Catherine attend aujourd’hui la comparution devant la Chambre Disciplinaire Nationale de l’Ordre des Sages Femmes.

Le code pénal est censé protéger les professionnel portant à la connaissance de la Justice les faits de maltraitance commis sur des personnes vulnérables, mais le Conseil de l’Ordre des Sages-Femmes donne suite à la plainte. Signez la pétition pour soutenir Catherine.