Articles récents Egalité mon œil ! "un manifeste contre l'image sexiste des femmes dans la pub"

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le 8 février prochain, 80 affiches et 300 images sur les droits des femmes seront rassemblées dans le cadre d’une exposition: Égalité mon œil ! Pour valoriser le travail des femmes graphistes, pour présenter des affiches non sexistes, pour casser le monde multi-stréréotypé de la publicité.

«L’exposition est comme un manifeste contre l’image sexiste des femmes dans la pub » explique Laurent Klajnbaum, un des membres du collectif (1) qui organise l’événement :«nous avons souhaité faire un état des lieux des formes utilisées par les graphistes dans l’affiche engagée dans la cause féministe
Les affiches exposées ont été conçues autant par des femmes que par des hommes, au sein de l’expo les femmes sont à parité avec les hommes. Elles traitent de l’égalité au travail, des droits sexuels et reproductifs, de la parité en politique, des violences faites aux femmes, de la culture. Elles proviennent d’associations, de syndicats, d’institutions, de municipalités, d’espaces culturels.
Ces affiches, le collectif les a recherchées dans le monde entier, en Pologne, en Russie, en Allemagne, en Angleterre, aux États-Unis, en Argentine, au Mexique et à Cuba.
Dans le cadre de cette exposition, les organisatrices/eurs ont pensé différents événements comme des visites guidées d’écoles de graphisme par une graphiste et une féministe.

Des rencontres, débats, signatures de livres féministes jalonneront le mois d’exposition. Un atelier de sérigraphie en direct sera ouvert à tou-te-s le jour du vernissage.

Ce même jour, les visiteuses/visiteurs pourront suivre 30 mn de conversation féministe avec Vanessa Verillon, graphiste, Maya Surduts, porte-parole du Collectif National pour les Droits des Femmes et Laurence Cohen, sénatrice (PC).

Un métier d’homme
Le constat est récurrent lorsque l’on analyse un métier d’un point de vue genré : les femmes sont sous-représentées. Sur la scène graphique française et internationale, bien qu’elles soient aujourd’hui majoritaires dans les écoles d’art et de graphisme, les femmes sont invisibilisées.
Combien de directrices artistiques, de commandes publiques confiées à des femmes, de femmes graphistes sélectionnées dans les biennales ou exposées ?
Pourtant dans la pub les femmes sont bien présentes, omniprésentes même : déshabillées, hyper-sexualisées, stéréotypées dans des messages, des images conçues majoritairement par des hommes mais aussi parfois par des femmes.
«Je suis une femme dans un métier d’hommes» pose d’emblée Vanessa, graphiste, membre du collectif organisateur. «Par exemple, quand je suis dans une imprimerie, je rentre dans un monde d’hommes. J’ai du mal à me faire entendre. Je dois jouer de diplomatie, de fermeté et même d’autorité pour me faire entendre, pour obtenir ce que je veux.»
«Les femmes abandonnent le métier beaucoup plus que les hommes. Nous avons pu le vérifier en choisissant les affiches.» précise Laurent Klajnbaum.
Caroline Flepp 50-50 magazine
 
1 Collectif de préparation : Valérie Debure, Isabelle Jego, Alex Jordan, Laurent Klajnbaum, Guillaume Lanneau, André Lejarre, Sébastien Marchal et Vanessa Verillon.
Exposition Égalité mon œil !

Du 8 février au 8 mars – Entrée libre

Vernissage ouvert à tou-te-s  le 8 février à 20h

Espace Niemeyer – Siège du Parti communiste – 2, rue Mathurin Moreau –  Paris 19e

Du mardi au vendredi de 9h à 18h30 – Le samedi de 10h30 à 17h.

Imprimer cet article