Brèves Virus Zika : appel pour un accès universel à la contraception et à l’avortement

Pour lutter contre les conséquences du virus Zika, l’ONU a demandé le 5 février l’ouverture du droit à l’avortement et aux méthodes contraceptives. La Conférence des évêques du Brésil s’y est fortement opposée et a prôné l’abstinence. Des associations françaises et brésiliennes s’élèvent contre cette réponse qu’elles jugent « invraisemblable, violente et inhumaine ». Elles souhaitent se saisir de la 60ème Commission du Statut de la Femme du 14 mars 2016 pour lancer un appel pour un accès universel à la contraception et à l’avortement, et réclamer l’indépendance de la loi civile par rapport aux prescriptions des autorités religieuses.

France : La Coordination du Lobby Européen des Femmes, Groupe Aquelarre, Association Française des Femmes Diplômées des Universités, Ligue du Droit International des Femmes, Encore féministe, Réseau féministe «Ruptures», Femm’Ecolos, Féminisme et Géopolitique

Brésil : Observatório da Mulher, Rede Mulher e Mídia, Coletivo Feminista Classista Ana Montenegro, Entre Nós – assessoria, educação e pesquisa em gênero e raça, Grupo Tortura Nunca Mais-SP