Articles récents La brigade des Mères en marche

La brigades des mères a été créée à Sevran par Nadia Remadna. Née en France de parents algériens, à 13 ans, Nadia Remadna est contrainte par son père d’arrêter ses études. Elle doit quitter Champigny-sur-Marne pour le suivre dans une petite ville près de Sétif, en Algérie. 10 ans plus tard, elle trouve la force de rentrer en France. En 2014, elle fonde la Brigade des mères à Sevran. Les brigadistes veulent rétablir l’égalité femmes/hommes sur tous les territoires de la République. Elles dénoncent l’inconscience des dirigeant-e-s politiques français-e-s qui s’accommodent des islamistes et ne cessent de victimiser les jeunes des banlieues françaises. Elles étaient dans la rue le 13 mars dernier.

« Nous sommes toutes Mères et françaises.

Nous allons lancer des ponts de la connaissance entre les banlieues et les centres villes, entre Paris et Sevran et créer l’Ecole de la République des Mères. Nous voulons que les lois de la République soient appliquées pour sauver les Mères et les enfants.

Nous sommes contre la radicalisation, l’islamophobie, l’antisémitisme.

La victimisation, le clientélisme, c’est terminé.” 

Manifestation de la Brigade des Mères

Nadia Remadna, Présidente de la Brigade des Mères
Témoignage d’une membre de la Brigade des Mères
Frédérique Calandra, Maire du 20ème arrondissement de Paris
Ahmed Meguini, membre de la Brigade des Mères
Soad Baba-Aîssa, membre de Femmes Solidaires
Nadia Benmissi, membre de Femmes Sans Voile d’Aubervilliers

Joachim Cairaschi et Caroline Flepp 50-50 magazine

Nadia Remadna: Avant on craignait que nos enfants tombent dans la délinquance, maintenant on a peur qu’ils deviennent des terroristes. Comment j’ai sauvé mes enfants  – Calman-Lévy – 2016

JNa