Brèves Prison ferme pour des militants féministes

Une pétition a été lancée pour demander l’amnistie des 4 militants féministes rennais emprisonnés de 1 à 3 mois ferme. Ces jeunes, qui avaient des casiers judiciaires vierges, ont été arrêtés le 26 mai dernier à la suite d’une altercation avec le propriétaire du Bagelstein à propos de la communication sexiste et homophobe du restaurant. Dès le lendemain, ils sont passés en comparution immédiate devant le juge pour « violences en réunion lors de manifestation sur la voie publique », faisant référence aux mobilisations contre la loi Travail qui avaient eu lieu avant la rixe. Les charges retenues sont donc disproportionnées et hors de propos. Une cagnotte a été mise en place pour aider les 4 jeunes militants à payer les frais d’avocats et les dommages et intérêts.