Brèves Les CPEF de Loir et Cher : « La santé des femmes est en péril »

Les Centres de Planification et d’Education Familiale (CPEF) des hôpitaux publics ont vu leurs missions s’étendre en une prise en charge globale de la santé sexuelle. Accompagné-e-s par des conseiller-e-s conjugal et familial (CCF) et du personnel de santé, ils procèdent à des dépistages, traitent et accueillent les victimes de violences sexuelles. Pour « mutualiser les moyens », le conseil départemental de Loir et Cher vient d’annoncer « une mise à disposition » des CCF au département et un recentrage des activités essentielles des CPEF. L’Association Nationale des Centres d’IVG et de Contraception (ANCIC) dénonce les graves conséquences de ces dispositions : les CCF vont être déployé-e-s à l’extérieur des hôpitaux publics ce qui marque la fin d’une prise en charge globale de qualité dans les CPEF. L’ANCIC appelle les hôpitaux publics à se saisir de ce problème afin d’assurer le respect des droits fondamentaux des femmes.