Brèves Laura : victime du cybersexisme

Pour avoir posé des photos d’elle sur les réseaux sociaux laissant apparaitre des poils sous ses aisselles, Laura a été lourdement insultée et harcelée. « Va te raser », « T’es dégueulasse », « Butez-la ! », elle assiste avec stupeur à une averse de commentaires haineux. Cette violence virtuelle, c’est du harcèlement pur et dur. Laura décide de porter plainte pour faire taire ses agresseurs et faire valoir ses choix. 94% des personnes harcelées ne portent pas plainte, souvent par peur des représailles. Au XXIe siècle, le corps des femmes est toujours autant jugé, pesé, sous-pesé, insulté, et cela jusqu’au moindre poil.