Articles récents Asal Bagheri : «La censure iranienne a un problème avec le mot féminisme, car le féminisme fait peur en Iran»

Asal Bagheri est spécialiste du cinéma iranien et sémiologue. A la suite du focus sur le cinéma iranien organisé par le Forum des images en novembre dernier, Asal Bagheri nous éclaire sur l’évolution de l’image des femmes dans les films iraniens avant et après la révolution de 1979, sur la censure iranienne qui exclut les films « féministes ». Elle évoque les films de la réalisatrice Rakhshan Bani-Etemad qui contribuent à donner une vision progressiste des femmes au cinéma.

Joachim Cairaschi et Juliette Cairaschi 50-50 magazine
image_pdfimage_print