Articles récents Prix Fondation Scelles : les jeunes contre l’exploitation sexuelle

Le 30 juin dernier, la fondation Scelles a célébré sa 4ème édition de remise de prix intitulée « les jeunes contre l’exploitation sexuelle ». Cette cérémonie vise à récompenser les meilleurs réquisitoires, plaidoiries, visuels, reportages et exposés médicaux sur la réalité de l’exploitation sexuelle. La thématique s’insère dans un nouveau contexte législatif français instauré par la loi du 13 avril 2016 « visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel et à accompagner les personnes prostituées ».

Cette 4ème édition a réunis 31 candidat-e-s, des étudiant-e-s et des jeunes professionnel-le-s d’horizons divers (avocat-e-s, magistrat-e-s, professionnel-le-s de l’image, médecins et journalistes). Yves Charpenel, Président de la Fondation Scelles et Premier Avocat général à la Cour de cassation a affirmé que « les objectifs des Prix sont à la fois de montrer la réalité diverse et inquiétante de l’exploitation aujourd’hui et de valoriser les qualités et l’engagement de ces jeunes talents », soulignant que l’objectif principal de la fondation Scelles est de « chercher à informer par tous les moyens utiles sur un phénomène largement méconnu ».

 

flirtJuliette Paulet, Prix du jury du meilleur visuel

« Inspire, expire, tu ne vas pas mourir… »

De futur-e-s magistrat-e-s du Parquet ont réalisé des plaidoiries et des réquisitoires contre le prévenu Adil, proxénète et cousin de Sonia.

Le prix du jury et le prix du public de la meilleure plaidoirie ont été décernés à Gabrielle Fingerhut, secrétaire de la Conférence, pour sa plaidoirie en faveur des droits de Sonia : « Inspire, expire, tu ne vas pas mourir… Ce n’est qu’un reflet de Sonia qui est dans cette pièce. […] Elle est un vestige abandonné entre deux hommes. Cela fait bien longtemps qu’elle est prisonnière. […] Ce corps qui ne lui appartient plus. […] Elle était devenue esclave ».

Le prix du jury et le prix du public du meilleur réquisitoire a quant à lui été décerné à Alice Gardair, auditrice de justice, pour son réquisitoire contre le proxénète de Sonia et pour son message adressé à toutes les femmes qui se taisent : « Sonia, mesdames, relevez la tête, vous n’êtes pas des putes, vous n’êtes pas vaincues ».

 

jouirJuliette Alhéritière, Prix du public du meilleur visuel

Les meilleurs reportages

Marie-Charlotte Perrier et Mélanie Chenouard ont gagné le Prix du jury du meilleur reportage avec « Live cam, le business du sexe sur internet ». Le Live cam consiste à se filmer en direct à la webcam et à répondre aux demandes souvent sexuelles des clients.

Le prix du public du meilleur reportage a été décerné à Geoffrey Lopes et Victoria Rouxel pour leur vidéo informative sur « Qu’est-ce que l’assistanat sexuel ? ». L’assistant sexuel est rémunéré par une personne, malade ou handicapée, pour pratiquer des actes à caractère sexuel allant de simples caresses à des rapports avec pénétration.

 

tout mon culMarie-Pierre Magherini, Prix du public du meilleur visuel

Manon Choaler, 50-50 magazine