Articles récents La plus grosse coupe budgétaire pour le plus petit budget de l’État

Le gouvernement vient de publier un décret annonçant une baisse de 7,5 millions d’€ du budget du secrétariat d’État à l’égalité femmes/hommes. Il s’agit, proportionnellement aux autres budgets des ministères, de la baisse la plus importante (-25%), alors même que le budget des droits des femmes est le plus petit de l’Etat. Le budget alloué aux droits des femmes s’élevait à 29,6 millions d’euros en 2016, soit 0,006 % du budget global de l’Etat.

Le 21 juillet, une quarantaine de féministes ont manifesté devant Bercy pour protester contre cette coupe budgétaire. Tout l’été, les féministes vont continuer à se mobiliser via une permanence qui, chaque jour, enverra des emails aux député-e-s, appellera le standard de l’Elysée, et postera des messages sur les réseaux sociaux.

IMG_3855

IMG_3874

Le 25 juillet, Marlène Shiappa, Secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre, chargée de l’égalité femmes/hommes, a annoncé le maintien intégral pour 2017 des subventions aux associations de lutte contre les violences sexistes et sexuelles. La secrétaire d’Etat promet de verser : 80 000€ à l’Amicale du Nid, 220 000€ à Accueil Loisir Culture, 60 000€ au Comité contre l’esclavage moderne, 5 000€ à Excision, parlons-en !, 150 000€ au Mouvement du nid, 2 000€ à l’Assemblée des femmes, 22 000€ à la Coordination française du lobby européen des droits des femmes, 235 000€ à l’Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail, 312 500€ au Collectif féministe contre le viol, 1 280 000€ au Centre d’informations national sur les droits des femmes et des familles, 40 000€ à Femmes solidaires, 1 445 000€ à la Fédération nationale solidarité femmes, 42 000€ au Groupe pour l’abolition des mutilations sexuelles, 272 000€ au Planning Familial, 10 000€ à la Fondation des femmes, et 20 000€ à Voix de femmes.

Mais les associations qui luttent pour l’égalité femmes hommes dans le sport, la culture etc. seront-elles soutenues et à quelle hauteur ?

 

Mailys Ardit 50-50 Magazine

Photos Anne-Marie Viossat 50-50 magazine

Rapport où est l’argent pour les droits des femmes ? 

Ministère de l’Action et des Comptes Publics : Décret portant ouverture et annulation de crédits à titre d’avance