France A la découverte du clitoris !

Alors que Sophie Accaoui a récemment présenté à Paris son spectacle plein de poésie, de chansons et d’humour « Le bouton de rose – conférence clitoridienne »,  Odile Fillod met en ligne un site qui vise à divulguer les connaissances historiques, anatomiques et scientifiques les plus actuelles sur le clitoris,  dont elle a créé l’an dernier un modèle imprimable en 3D. Ces deux femmes abordent le sujet de façon aussi différente que nécessaire.

Beaucoup trop de Français-e-s ignorent l’existence de cette partie de l’anatomie féminine souvent brocardée quand elle n’est pas oubliée. De plus, elle est encore mutilée dans de nombreux pays car si l’un des droits fondamentaux de chaque être humain qui vient au monde est de voir respecter son intégrité physique, cette utopie en marche de la déclaration universelle des droits humains est loin d’être reconnue et appliquée partout et surtout pour toutes.

La domination masculine reste plus universelle que la reconnaissance des droits des femmes et cela s’accompagne souvent d’une appropriation du corps des femmes qui peut passer par la mutilation, la claustration et le contrôle physique et moral de leur vie et donc de leur sexualité, mais aussi par le viol et le proxénétisme, et bien souvent par une très grande ignorance de la physiologie féminine. La sexualité des femmes fait encore peur à beaucoup d’hommes qui n’ont de cesse de la contrôler, de la moquer ou de l’anéantir, surtout dans les dimensions qui leur échappent quand les femmes accèdent au plaisir seules ou entre elles. Le premier pas vers une plus grande harmonie et un véritable respect entre les sexes est une meilleure connaissance mutuelle à la fois de son propre corps et de celui de l’Autre.

Pour que la sexualité de chacun-e puisse se construire dans la liberté, l’invention, la connaissance de son corps, le partage et la confiance en l’Autre, une véritable éducation à la sexualité, brillamment défendue par Odille Fillod, est primordiale tout au long du développement de l’être humain. Elle doit allier des connaissances (anatomiques) avérées et précises avec une solide éducation au respect de soi et des autres pour faire face aux peurs, aux préjugés et aux mensonges qui sont colportés au fur et à mesure de l’éveil à la sexualité des jeunes qui remplacent trop souvent cette éducation défaillante par la fréquentation de sites internets diffusant des informations erronées. De nombreux sites pornographiques donnent de la sexualité humaine une vision formatée et partiale, basée sur l’argent, la domination et la mise en scène de fantasmes masculins toujours plus violents, qui réifient le corps des femmes en allant jusqu’à leur faire subir une anesthésie locale pour qu’ils supportent les tournages.

Pendant vos vacances, partez donc à la découverte du clitoris pour réviser ou accroître vos connaissances sur le sujet, partagez ces précieuses adresses avec les jeunes (et moins jeunes) gens de votre entourage, et profitez de l’été pour faire des travaux pratiques, toujours si nécessaires pour affiner les connaissances théoriques !

 

Marie-Hélène Le Ny – 50-50 Magazine

Le bouton de rose

Clit’Info